Fatigue

Sous l’effet de contraintes et déformations cycliques, les propriétés locales d’un matériau peuvent être modifiées, avec comme conséquences possibles l'apparition de fissures, menant, à terme, à la rupture de la structure. L’étude du comportement en fatigue des matériaux et des structures est donc un enjeu majeur pour l’industrie, en particulier l’automobile, l’aéronautique, la défense ou l’énergie.

RNC Fatigue a défini plusieurs axes prioritaires de recherche, en réponse aux besoins de partenaires d’Arts et Métiers : parmi elles, on peut citer l'impact des procédés de fabrication et de la microstructure sur la durabilité en fatigue (par exemple le fonderie, forgeage, l'usinage, et de manière croissante la fabrication additive); les effets d'environnement ( milieux vapeur et liquide) ; les polymères chargés, les approches locales ou multi-échelles de la fatigue multiaxiale, et la fatigue à très grande durée de vie.

Les équipes de ce réseau développent des stratégies scientifiques complémentaires et collaborent à travers de nombreux projets dans le cadre de partenariats industriels (contrats directs, FUI, ANR, Région, etc...) avec pour objectifs la compréhension des phénomènes physiques et la proposition de modèles numériques pour le dimensionnement des structures . Le RNC Fatigue permet de répondre à des problématiques complexes faisant appel à des compétences transdisciplinaires.


Plusieurs acteurs de l’industrie s’associent à ces travaux, comme le Cetim (Centre technique des industries mécaniques), ASL, STELIA, SNCF, CEA, Dassault, Airbus, PSA ou Renault.

Trois laboratoires participent aujourd’hui au RNC : I2M, LAMPA et PIMM.

 

Projets en cours :

 

Contact : Nicolas SAINTIER

école nationale supérieure d'arts et métiers
chapeau
6000
students
diplome
2000
graduating students per year
Fiole
14
Laboratories
Partenaire
170
international partners
Groupe d'étudiants assis par terre devant un campus