Pierre-Antoine Laeuffer, ingénieur Arts et Métiers et créateur de l'atelier Les Céramistes

céramiste
Entrepreneuriat

Ingénieur Arts et Métiers formé sur le campus de Bordeaux-Talence, Pierre-Antoine a évolué pendant une dizaine d'années dans différents milieux de la start-up à la grande entreprise, en France ou à l'étranger, avec des postes allant du management de la production à la fonction commerciale en passant par la gestion de projet.

Comment as-tu eu l’idée de créer ton entreprise ?

Dès la 1re année sur le campus de Bordeaux-Talence, j’ai monté un projet qui m'a permis de remporter le concours d’entreprenariat du Crédit Agricole. Dernièrement, j'ai suivi des réseaux d'entrepreneurs, et me suis tenu informé. J'avais envie d'un projet qui me ressemble et qui soit ancré dans mes valeurs. J'ai découvert la céramique par hasard, grâce à un ami céramiste. J'ai tout de suite accroché avec le contact avec la terre, la concentration nécessaire, la technicité, la joie de créer son propre objet. J'ai voulu pratiquer plus souvent et je me suis alors rendu compte qu’il était difficile de faire de la céramique en dehors de plannings de cours préétablis et que d'avoir un atelier de céramique dans son appartement parisien était une bien mauvaise idée ! C'est ainsi qu'est née l'idée de l'atelier Les Céramistes : un lieu ouvert à tous, avec de larges horaires, pour que tous ceux qui le souhaitent puissent pratiquer la céramique facilement !

 En quoi consiste les Céramistes ?

L’idée, c’est de rendre accessible le travail de la terre au plus grand nombre grâce à un atelier de 100 m² dédié a la pratique de la céramique en plein Paris. L'atelier est ouvert à tous, quel que soit son niveau, et combine pratique en libre accès et cours.

Dans un monde au rythme qui ne cesse de s'accélérer, nous aspirons tous à prendre le temps de déconnecter et de redécouvrir la valeur des objets en les créant soi-même ! Manier l’argile permet de se recentrer, de trouver une autre forme d’expression de soi, de développer sa sensibilité et sa créativité. La pratique manuelle autorise à redécouvrir la richesse des objets simples, ceux que l’on fabrique soi-même ou avec l’aide des autres, pour un autre rapport aux biens consommables.

Quel est l’apport de ta formation Arts et Métiers dans ton parcours d’entrepreneur?

Au milieu des artisans céramistes, ma formation en génie industriel, mes compétences en traitement thermique et en sciences des matériaux, m’ont permis d’avoir un angle d’attaque différent, qui dénote et qui séduit. Les techniques de l’ingénieur viennent servir les artistes.

L’atelier a été conçu, au niveau ergonomie, comme une usine : en optimisant les postes de travail et les flux. Le résultat est un lieu agréable et épuré où les gens trouvent les outils dont ils ont besoin là où ils en ont besoin. Le travail avec un architecte d’intérieur a permis d’ajouter l’esthétisme nécessaire à un ingénieur généraliste. Le processus de cuisson incluant le rangement des pièces a également été optimisé pour limiter le stock d’encours et la casse accidentel des créations des artistes de l’atelier.

Le four de 28kVA, habituellement un mystère pour les céramistes, s’explique et se maitrise grâce au compétences en transfert thermique et en électrotechnique de puissance acquis à Arts et Métiers.

Enfin, les TP de soudages m’ont permis, 10 ans après, de fabriquer moi-même les meubles de l’atelier, donnant du cachet et de la personnalité au lieu.

Pierre-Antoine Laeuffer

Dernières actualités

Vous êtes intéressé par un Mastère Spécialisé® ? Arts et Métiers vous invite à une Journée Portes Ouvertes jeudi 11 mars, de 17h à 22h.

Actualité

Camille Farkas, diplômée du Mastère Spécialisé® Manager des Risques, a reçu le 21 janvier 2021 le 

Actualité

Implantée sur le campus de Metz depuis son ouverture, la plateforme Vulcain permet au personnel qualifié qui l’utilise (enseignants-chercheurs, ingénieurs, techniciens et doctorants) de répondre aux besoins des industriels tout

Actualité, Entreprise, Recherche