Retour sur la soutenance de thèse de Rémy Frayssinhes

Retrouvez le replay de Rémy Frayssinhes
Actualité
Recherche

Remy Frayssinhes, doctorant au LaBoMaP, a soutenu sa thèse mardi 8 décembre 2020 sur "l'optimisation des paramètres de déroulage du douglas et modélisation des propriétés mécaniques de panneaux de LVL intégrant les données sylvicoles". Travaux de recherche pour lesquels il a obtenu son Doctorat. Retrouvez sa soutenance en replay.

Félicitations à Rémy Frayssinhes qui a décroché son doctorat suite aux travaux de recherche menés au sein de l'équipe Bois du LaBoMaP, un des 15 laboratoires de recherche Arts et Métiers situé sur le campus Arts et Métiers de Cluny.

MEMBRES DU JURY

  • Rapporteurs :

Mme. Sandrine BARDET, Maître de conférences (HDR), LMGC, Montpellier                        

M. Jean-Michel LEBAN, Directeur de recherche, INRAE, Nancy                     

  • Examinateurs                      

M. Laurent BLERON, Professeur, ENSTIB, Université de Lorraine                             

Mme. Évelyne TOUSSAINT, Professeure, Institut Pascal, Université Clermont Auvergne     

M. Robert COLLET, Maître de conférences (HDR), LaBoMaP, Arts et Métiers                      

M. Stéphane GIRARDON, Maître de conférences, LaBoMaP, Arts et Métiers                       

  • Invités

Mme. Christine DELEUZE, Docteure, ONF, Dole                                                       

M. Louis DENAUD, Maître de conférences (HDR), LaBoMaP, Arts et Métiers

RÉSUMÉ

Le douglas a été implanté massivement en France métropolitaine il y a une 50aine d’années. La part de gros bois, en raison du vieillissement des peuplements, va s’accroître dans les années à venir. Une part de cette ressource ne correspondra pas aux approvisionnements recherchés par les plus grosses scieries et va se déprécier. Un procédé de transformation du bois bien adapté pour la valorisation de cette ressource est le déroulage. En France, le douglas n’est pas une essence déroulée dû à sa récente maturité. Les placages peuvent servir à réaliser des panneaux de contreplaqué, mais aussi de LVL. Une étude des paramètres optimaux de déroulage a été nécessaire afin d’obtenir des placages de qualité. Ensuite, un modèle prenant en compte les données sylvicoles d’un peuplement a été développé afin d’estimer les propriétés mécaniques de poutres LVL. Il a permis de prédire les propriétés mécaniques de poutres fabriquées avec des arbres issus de trois placettes avec des itinéraires sylvicoles "contrastés". Une simulation d’un élagage à 20 ans sur ces arbres montre l’intérêt d’utiliser cet outil d’aide à la décision pour la conduite des peuplements forestiers.

 

Visionner sa soutenance en REPLAY

 

Dernières actualités

Vous êtes intéressé par un Mastère Spécialisé® ? Arts et Métiers vous invite à une Journée Portes Ouvertes jeudi 11 mars, de 17h à 22h.

Actualité

Implantée sur le campus de Metz depuis son ouverture, la plateforme Vulcain permet au personnel qualifié qui l’utilise (enseignants-chercheurs, ingénieurs, techniciens et doctorants) de répondre aux besoins des industriels tout

Actualité, Entreprise, Recherche

Florence Danglade, Professeur agrégée en sciences de l’ingénieur et Docteur en conception mécanique au LISPEN mène des études sur les attentes des industriels vis-à-vis des outils de CAO,

Actualité, Recherche