Un Club Entrepreneuriat s’ouvre sur le campus d'Aix-en-Provence

club entrepreneuriat
Entrepreneuriat

Patrick Durand, référent Entrepreneuriat et Innovations est à l’origine de la création d’un Club Entrepreneuriat sur le campus d'Aix-en-Provence. 
Il revient sur les raisons de cette jeune initiative qui rencontre déjà un vif succès.  

Qu’est-ce qu’un club de l’entrepreneuriat ? 

La raison principale d’un Club Entrepreneuriat, c’est faire se rencontrer à un même endroit tous les élèves du campus intéressés par l’entrepreneuriat, qu’ils aient un projet ou pas.

Pourquoi en créer un sur le campus ?

Il s’agit de permettre à ces élèves de se fédérer, de partager leurs problématiques et de leur apporter le soutien du campus en termes de logistique pour les réunions (qui ont lieu au learning center) et d’échanges en dehors des réunions Teams et du groupe Whatsapp.
Les élèves viennent aussi chercher de l'aide sur des sujets de fond en étant mis en relation avec les acteurs de l’écosystème local susceptibles de les accompagner : réseau Pépite, Institut Régional des chefs d’Entreprise (IRCE), …
Ils sont à la recherche d’exemples, de témoignages d’entrepreneurs qui puissent les éclairer sur l’entrepreneuriat, accompagner leurs projets, les aider à se former et à se créer un réseau.

A qui s’adresse ce Club ?

Tous les élèves du campus sont les bienvenus. Aujourd’hui, une trentaine se sont dits intéressés. Pour le moment, une dizaine d’entre eux participent activement. L’intérêt est que tous les profils soient représentés : PGE, PIS, Mastère spécialisé®, doctorat. Certains ont déjà des velléités de faire entrer des étudiants externes. Ce qui serait très bien !

Quels sont les grands projets portés par le Club ?

Certains élèves portent déjà des projets personnels. D’autres se sont regroupés pour choisir de « se faire la main » sur l’entrepreneuriat en portant un projet commun.

Quelles sont les actions menées depuis sa création ? 

Ce Club est avant tout celui des élèves. Le campus intervient en tant que ressource. Les premières réunions ont donc concerné ce qu’ils voulaient en faire. Tout est encore à construire et à structurer, mais ça avance vite !

Quels sont les projets pour l’année 2023-2024 ? 

Le projet actuel est d’inviter des spécialistes pour leur apporter un éclairage approfondi sur les sujets qui les intéressent. Il est également prévu de leur permettre de suivre des formations proposées par le réseau Pépite sur des thématiques telles que les différents statuts d’une entreprise, le pitch,...

Paroles aux porteurs de projet

Alexandre, Régis et Justin, tous étudiants PGE en 3A (promo 2019 et 2020) sont porteurs du projet Safetival, une appli qui fonctionne déjà et qui a été tout récemment testée lors du Gala des 100 jours. 
Safetival est une application mobile gratuite qui permet de retrouver facilement ses amis lors d'événements festifs de grande envergure. Les utilisateurs peuvent ajouter leurs amis via l'application, et une boussole indique la direction et la distance de la personne recherchée. 

Alexandre, à l’initiative du projet lancé il y a un an et demi précise : « Cela permet aux utilisateurs de se sentir plus en sécurité et de ne pas se perdre dans la foule". Actuellement, la jeune équipe teste son produit « grandeur nature » en pouponnière d’entreprise, un dispositif d'accompagnement leur permettant de vérifier, avant de se lancer, que leur projet est viable.
Ils se sont concocté un programme estival chargé. En juillet, ils seront présents à la Kermesse Festival de Nice, en août à celle de la Seyne-sur-Mer et mi-septembre à la Fête de l’Humanité où sont attendus 100 000 participants.

Les études se terminant, ils vont pouvoir ensuite se consacrer pleinement au développement de leur projet. La concurrence existe mais sur des secteurs différents. La route est donc libre et comme le déclare Alexandre « On ne se ferme à rien, on ose à peu près tout ! ».
En un mot : Merci ! 
Le chantier en cours est de finaliser la version 2.0 d’ici Noël et de prendre rapidement de nouvelles parts de marché. En France, 1000 festivals sont organisés en extérieur tous les ans. L’objectif est d’en couvrir une 40e

Alexandre revient sur ce que sa formation aux Arts et Métiers lui a apporté.
 « Chaque occasion que l’on m’a offert de confronter ma manière de m’exprimer et de vendre un projet devant un jury m’a aidé à renforcer mes compétences d’aisance à l’oral. Le JITCAM, certes en finissant 4e, mais ce fut ma première occasion de me confronter à l’exercice du pitch devant une assemblée et un jury. Sans ce coup d’essai, disons approximatif, je n’aurais pas su me préparer les fois suivantes où j’ai eu à le faire avec des enjeux autrement plus importants qu’un projet travaillé sur un week-end. J’ai suivi l’expertise CREDA qui m’a ouvert les yeux sur pas mal de sujets liés à l’entrepreneuriat. En plus de rédiger mon premier business plan et de m’accompagner dans la démarche, cette spécialisation était comme taillée sur mesure à mon profil.
J’ai également pu bénéficier de l’aide du Clenam (club Entrepreneurs de la Société des Ingénieurs Arts et Métiers) et de la couveuse des Arts et Métiers. J’ai eu l’occasion de pitcher devant des jurys de chacun d’entre eux, relevant ainsi mes faiblesses et m’aiguillant pour améliorer à la fois mon projet (typiquement, abandonner les bracelets à louer pour se concentrer sur l’application seule) mais aussi pour m’améliorer personnellement. 

De manière générale, les Arts et Métiers m’ont donné une bonne dizaine d’occasions de me confronter moi et mon projet à des « adversaires » précis et connaissant leur sujet. Pour moi, présenter son projet à un maximum de personnes est le nerf de la guerre. L’Ecole m’a apporté beaucoup en ce sens.
Un projet entrepreneurial est très paradoxal. On a besoin de très peu de temps pour faire les choses concrètes mais demande une attention constante pour pouvoir saisir les bonnes opportunités aux bons moments. Ce jeu d’équilibriste rend (littéralement) fou lorsqu’il faut gérer d’un côté les études, les ressources financières, un travail d’appoint, de l’autre côté le reste de l’équipe et éventuellement une vie sociale. La formation reste à la pointe en termes de flexibilité apportée aux entrepreneurs». 

En un mot : Merci ! 

équipesafetival

Dernières actualités

Créé en 1935, le Grand Gala est depuis toujours un évènement important pour la vie de l’école, de la ville et des étudiants. 

Actualité, Vie étudiante

Pour la première année a eu lieu la remise des diplômes des étudiants du Master MTI3D « Management des Technologies Interactives 3D » de l’

Actualité, Formations

Avec plus de 1 000 participants issus des 8 campus Arts et Métiers, les « Grandes UAI » (Union Athlétique Inter-Gadazarique) constituent un évènement sportif majeur dans la vie des élèves ingénieurs.

Actualité, Vie étudiante

Catherine Valencia, en 3e année ECOconception de Biens et de Services (ECOBS), effectue en stage de fin d’études à l’incubateur de Savoie Technolac, à deux pas de l’institut, au sein de la start-up

Actualité, Développement durable, Entrepreneuriat