Un Mastère Spécialisé® pour répondre aux enjeux de la sûreté nucléaire

ms sn
Actualité
Témoignage

Ce Mastère a été créé pour répondre aux enjeux d’une industrie nucléaire sûre. Les acteurs de la filière nucléaire française ne lésinent pas sur la sécurité. Mais suite à l’accident de Fukushima, un ensemble de dispositions a été pris visant à renforcer les exigences de sûreté des installations nucléaires.
C’est dans ce cadre que ce Mastère permet aux apprenants l'acquisition des compétences-clés de l’ingénieur sûreté nucléaire.

A qui s’adresse ce Mastère spécialisé ?

Ce Mastère Spécialisé® s’adresse à des salariés, des étudiants ou bien encore des demandeurs d’emploi.

Les candidats doivent posséder un diplôme de niveau Bac +5 ou bien Bac +4 s’ils peuvent justifier d’au moins trois années d’expérience professionnelle.

Afin que les candidats puissent suivre ce Mastère en toute sérénité, il est préférable que leur cursus antérieur relève du domaine des sciences de l’ingénieur.

Pour quels métiers

La mission de l’expert sûreté nucléaire est principalement d’étudier les risques pouvant mettre en péril la sûreté des installations. Il définit aussi les mesures de prévention, de protection et de surveillance.

Il peut exercer ses missions au sein de toutes les entreprises du secteur nucléaire : grandes entreprises ou sous-traitants, en usines, dans diverses installations en construction, en production, à l’arrêt ou en démantèlement. Il peut aussi intervenir au sein d’organismes de recherche, d’organismes de contrôle et de surveillance des activités nucléaires.

Aujourd’hui, la filière nucléaire recrute car les besoins en personnel qualifié sont énormes, que ce soit pour la maintenance des installations existantes, la construction des EPR ou bien encore le démantèlement.

Travailler demain dans la sûreté nucléaire, c’est participer à un projet collectif : celui de construire une société post-carbone.

Mastère spécialisé Expert en sûreté nucléaire

Dernières actualités

Cinq étudiants participeront à une journée d’essais privés de Formule 1 début 2021.

Actualité

Félix Guéguen est élève-ingénieur Arts et Métiers en 3ème année du Programme Grand Ecole, dans le cadre d'un double diplôme réalisé avec

Témoignage

Le 6 juillet dernier, Rachel, ex-doctorante du laboratoire I2M du campus de Bordeaux, a décroché le prix Jean-Marc Gey (JMG) qui récompense des doctorants effectuant une thèse dans un laboratoire adossé à

Actualité

En juillet 2020, Arts et Métiers a délivré aux étudiants de la promotion 2019 du Programme Grande Ecole les premières attestations de réussite sécurisées par la blockchain.

Actualité