Un parrain de promo au cœur de la transformation digitale de l’industrie

Rencontre entre les étudiants Arts et Métiers du campus de Metz et David Glijer, leur parrain de promotion, CDO chez ArcelorMittal France
Actualité
Témoignage
Entreprise

David Glijer est directeur de la transformation digitale d’ArcelorMittal France. Il est aussi le parrain de la nouvelle promotion d’étudiants en Programme Grande École du campus de Metz. Avec Valentin Melchior, responsable de projet digitalisation pour ArcelorMittal et jeune diplômé Arts et Métiers, ils ont rencontré les étudiants lors de la semaine de rentrée.

Pourquoi avoir accepté de parrainer cette nouvelle promotion ?

David Glijer : Les mondes de l’enseignement et de l’entreprise cohabitent et il est important d’accompagner les jeunes talents pour leur faire connaître l’industrie et l’un de ses enjeux : la digitalisation.

Quel est votre rôle en tant que parrain de promotion ?

David Glijer : Je veux permettre aux étudiants de se projeter dans l’industrie en organisant par exemple des rencontres régulières avec les équipes d’ArcelorMittal France. Mais je souhaite aussi être une sorte de « coach industriel » pour les aider à mener leurs questionnements sur leur choix de carrière. Je voudrais aussi être une brique, peut-être la première, dans leur futur réseau professionnel. J’ai moi-même reçu cet accompagnement qui m’a permis d’arriver là où je suis.

Y a-t-il déjà des événements prévus dans le cadre de ce parrainage ?

David Glijer : La digitalisation va transformer en profondeur notre industrie et ArcelorMittal France entend bien devenir la référence digitale de la sidérurgie. C’est dans ce cadre qu’ArcelorMittal ouvrira en 2021 deux digital labs en France : un à Dunkerque, dans le Nord, et un à Uckange, à une vingtaine de kilomètres de Metz. Ces digital labs regrouperont des ingénieurs d’ArcelorMittal, des starts-up, mais aussi d’autres grands groupes.

Les étudiants seront invités à visiter le digital lab mosellan.

Diplômé en mars 2019, comment vous êtes-vous retrouvé à ArcelorMittal France dans une équipe dédiée à la digitalisation ?

Valentin Melchior : Je me suis toujours dit que je voulais être dans une entreprise qui offrait beaucoup de possibilités et dans laquelle je pourrais jouer un rôle dans son évolution. Une entreprise qui a un vrai rôle dans la vie de tous les jours et dans l’économie française. J’avais aussi envie de travailler dans les nouvelles technologies. C’est comme ça que je me suis retrouvé à postuler chez ArcelorMittal, de manière très classique avec envoi de CV et lettre de motivation.

Quelles sont vos missions ?

Valentin Melchior : Je suis responsable de projets transverses digitaux au sein du service infrastructure. Mon projet principal s’étale sur 3 ans : je suis en charge de déployer l’infrastructure de l’usine nouvelle génération permettant des haut débit d’information pour la mise en place de nouvelles technologies digitales qui touchent tous les métiers. Mon travail porte sur les sept sites d’ArcelorMittal France.

À côté de cela, je gère des projets métiers comme l’informatisation du dispatching de camions permettant aux conducteurs, grâce à une interface d’accéder à l’ensemble des commandes et ordres de déplacements entre les sites.

Je suis également référent technologique sur les drones et la robotique mobile.

Comment votre formation au sein d’Arts et Métiers vous aide à accomplir vos missions aujourd’hui ?

Valentin Melchior : En plus de développer des compétences techniques sur les nouvelles technologies, Arts et Métiers permet aux étudiants de développer une appétence pour ces dernières.

La formation Arts et Métiers offre aussi une base solide sur les interactions avec les métiers digitaux. J’y ai aussi acquis des compétences sur la gestion de projets ou encore à détecter les problématiques pour comprendre ce qui est attendu.

Pour le reste, j’apprends au fur et à mesure ! Je fais de la veille technologique par exemple, ce qui me permet de monter en compétences. Initialement, je n’ai pas de connaissances particulières sur les drones mais j’ai su m’adapter et apprendre !

Dernières actualités

Les équipes Arts et Métiers et celles du site 

Actualité, Entreprise, Recherche

Simon Poujade est consultant en amélioration continue chez Kaizen Institute.

Actualité, Témoignage