De Lille à Atlanta : le doctorat de Joris Guérin

Machine Learning Lille
Témoignage
International

Doctorant Arts et Métiers, Joris Guérin est lauréat de la prestigieuse bourse Fulbright lui permettant de poursuivre ses recherches aux États-Unis.

Après une classe préparatoire aux grandes écoles (MPSI/MP) au lycée la Martinière Monplaisir à Lyon, Joris Guérin est entré aux Arts et Métiers. Il choisit de faire un double Master aux États-Unis à Texas Tech University en Industrial Engineering en guise de troisième année. A son retour en France, il choisit le campus de Lille pour commencer sa thèse au laboratoire des sciences de l'information et des systèmes (LSIS).

Joris Guérin, lauréat de la bourse FulbrightUn doctorat sur le Machine Learning

 « Mon projet de recherche porte sur « l’apprentissage autonome de stratégies de saisie d’objets ». Il s’agit de concevoir et d’implémenter des algorithmes permettant à un robot d’attraper des objets à partir d’informations reçues par deux caméras. Il devra être capable d’apprendre, de manière autonome, les actions à réaliser. » Joris Guérin travaille avec des enseignants-chercheurs du laboratoire LSIS : Olivier Gibaru, Stéphane Thiery et Eric Nyiri.

La bourse Fulbright,  une opportunité de poursuivre ses recherches aux États-Unis

Grâce au programme Fulbright, Joris Guérin est parti pour 7 mois à Atlanta, au Robot Learning Lab en tant que 'visiting student researcher'. Cette bourse, financée par les États-Unis et la région Hauts-de-France permettra à Joris de financer ses déplacements afin d’assister aux conférences et rencontrer d’autres équipes de recherche. Elle est aussi accompagnée d’une aide de la fondation Arts et Métiers.

Après un mois à Atlanta, Joris est ravi de son expérience : « Le labo a une échelle vraiment différente de tout ce à quoi j'ai été habitué, le nombre de doctorants travaillant sur des sujets similaires est impressionnant et permet de bonnes collaborations et une bonne entraide. Je découvre aussi des méthodes de travail nouvelles et intéressantes que j'aimerai bien pouvoir ramener sur Lille à mon retour. »

 

 

 

Le programme Fulbright

Le programme Fulbright soutient des projets d’étude et de recherche d’étudiants, doctorants et chercheurs français. Il offre chaque année une centaine de bourses aux candidats qui souhaitent se rendre aux États-Unis. Ces bourses sont financées par la France et les États-Unis. Le niveau de financement dépend du programme suivi et de la durée du séjour, qui peut varier entre 2 et 12 mois. Ce programme existe depuis plus de 65 ans et compte aujourd'hui près de 20 000 lauréats venant des deux pays.
A lire aussi

Ecole doctorale

Une structure dédiée à l’encadrement des doctorants

L’école doctorale 432 « Sciences des métiers de l’ingénieur », dirigée par Fodil Meraghni, occupe une place de premier plan dans le dynamisme de la recherche. Elle intègre depuis 2015 six laboratoires du Cnam (Conservatoire national des arts et métiers).

Le rôle de l’école doctorale est essentiel. En premier lieu, elle prend en charge l’organisation et le suivi de la formation des doctorants, en lien avec les équipes de recherche qui les accueillent. La priorité est de s’assurer de la qualité du travail des doctorants et de l’encadrement des thèses. Elle a également pour mission de suivre le devenir des docteurs. 

L’école doctorale s’appuie sur 26 unités de recherche, dont 14 sont rattachées à Arts et Métiers.
Cinq grands champs thématiques sont à l’honneur :

  • Mécanique du Solide et Matériaux 
  • Fluides et Énergétique  
  • Conception et Industrialisation
  • Mathématiques, Informatique et Systèmes
  • Ingénierie pour la Santé

Elle compte actuellement quelque 350 doctorants, qui contribuent directement aux problématiques scientifiques et technologiques portées par les unités de recherche. Dans la plupart des cas, ils participent à des travaux de recherche partenariale, en lien avec des entreprises.

Le bureau de l’école doctorale est composé de :

  • Florence Dumard : chargée de gestion du doctorat
  • Claude Roy : chargée des procédures de soutenance

De plus, chaque campus Arts Métiers comprend au moins un responsable scientifique local du doctorat (RSLD) et un correspondant administratif du doctorat (CALD).

Plus d'informations ?

Dernières actualités

Faire voler un drone en apesanteur... C'est le projet porté par une équipe constituée d’élèves ingénieurs du campus Arts et Métiers de Lille qui vient de remporter le concours "Projet Parabole" du CNES.

Vie étudiante

A l’origine : une voiture ancienne de la marque Bignan à restaurer. Le bloc cylindre, le cœur du moteur, était trop endommagé pour être réparé.

Actualité

Arts et Métiers et l’Université de Corse Pasquale Paoli ont signé une convention de partenariat d’une durée de 5 ans, le vendredi 13 septembre 2019, permettant l’intégration de Paoli Tech, école d’ingénieur interne à l’universi

Actualité

Les territoires d’industrie font l’objet de rencontres dans le cadre d’ateliers-débats effectués dans 40 villes-étapes du «1er

Actualité, Entrepreneuriat, Entreprise, Innovation, International