Développer l’économie circulaire de produits complexes

thèses chambéry
Actualité
Recherche

L’institut de Chambéry travaille sur la maîtrise du cycle de vie des produits complexes contenant des plastiques depuis 2012. En témoignent les thèses récentes ou en cours.

Les thèses ont toutes pour objectif d’améliorer la maîtrise du cycle de vie d’un produit complexe en utilisant des outils comme l’Analyse du Cycle de Vie (ACV), en éco-concevant, en développant des indicateurs de fin de vie des produits ou en optimisant cette fin de vie dans une vision d’économie circulaire. Un produit complexe est un produit intégrant une multiplicité de matières, de procédés de mise en œuvre et de fonctions comme un smartphone, une voiture, un panneau photovoltaïque…

Ces thèses répondent à des demandes industrielles de développer des produits moins impactants et de disposer d’outils d’éco-innovation et éco-conception adaptés à leurs problématiques.
Tous les domaines industriels sont concernés : bâtiment, industrie automobile, produits électriques et électroniques (dans le cadre de la chaire Mines urbaines)…

Evaluer la possibilité de valoriser les matières contenues dans un produit dès sa conception

Jorge Martinez Leal a travaillé de 2015 à 2019 sur des indicateurs évaluant la possibilité de valoriser les matières contenues dans un produit dès sa conception en tenant compte des capacités réelles des filières de recyclage. Les indicateurs ont été testés sur des smartphones pour valider leur pertinence.
Dans ce cadre, le Fairphone, conçu pour le démantèlement et la réparabilité, a été comparé à un smartphone classique. Ces indicateurs permettent d’orienter les choix vers des matériaux ayant un meilleur niveau de recyclage et de compatibilité ou de réduire la diversité des matériaux. Ils conduisent à modifier la conception du produit pour l’adapter aux possibilités des filières de recyclage ou à accompagner le développement de ces filières. Plus d'info

Améliorer le traitement des métaux issus des DEEE

Rachel Horta Arduin a, quant à elle, élaboré, entre 2016 et 2019, un tableau de bord d’indicateurs pour l’éco-conception des filières de traitement des Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques (DEEE) à destination des éco-organismes. La thèse a bénéficié d’une collaboration avec le JRC (laboratoire commun de recherche scientifique et technique de l’Union Européenne) pour une application des indicateurs développés sur les métaux critiques contenus dans les écrans (besoin important, contexte géopolitique compliqué et rareté). Ce tableau de bord a permis d’identifier la réelle quantité de métaux récupérés au recyclage et d’identifier les actions prioritaires à conduire pour améliorer cette récupération. Il peut être adapté au cas des matières plastiques contenues dans les EEE. Sa thèse a le label européen et elle a obtenu le prix Jean-Marc Gey en 2020. Plus d'info

Améliorer l’économie circulaire des plastiques des EEE

Nicolas Nève a démarré la sienne en novembre dernier. Il travaille sur le développement d’une méthode pour augmenter l’intégration de matières plastiques recyclées en conception de produits, notamment EEE. L’objectif est de favoriser leur emploi pour améliorer l’économie circulaire des plastiques des EEE mais également d’identifier les changements à mener en conception et au niveau des filières pour qu’ils soient en adéquation. Plus d'info

Le recyclage des plastiques est un sujet qui fait écho à de nombreux enjeux environnementaux, politiques et économiques actuels.

Ces trois thèses sont liées car elles permettent de mettre en relation toutes les phases de vie d’un produit complexe contenant des matières plastiques, notamment les phases de conception et de fin de vie, ce qui participe de principe à l’économie circulaire.

Des thèses aussi sur la phase d'usage

L’institut s’intéresse également aux autres phases du cycle de vie d’un produit comme la phase d’usage (ou d’utilisation). Une thèse est en cours sur l’éco-conception de plastiques pour des applications en milieu marin et une autre démarre sur l’éco-conception de technologies émergentes pour l’énergie et l’industrie du futur.
Les recherches de l’institut portent aussi sur l’ensemble du cycle de vie, avec une thèse sur le développement méthodologique de l’ACV conséquentielle (mesure des conséquences environnementales d’un changement sur le long terme) appliquée au secteur de la construction.

L’ensemble de ces thèses s’inscrit dans le cadre de la recherche sur l’ingénierie du cycle de vie des produits en combinant les compétences du département IMC - Ingénierie Mécanique et Conception - du laboratoire I2M du campus de Bordeaux (conception mécanique, recyclage, indicateurs ACV) et celles de l’institut de Chambéry (filières de recyclage, indicateurs de fin de vie, éco-conception, vision cycle de vie).

Dernières actualités

Le projet RehabByExo, projet  structurant de l’Institut Carnot ARTS, vise à développer un exosquelette pour la rééducation du patien

Actualité, Innovation, Recherche

Une rencontre, un déclic, une blessure ...

Actualité

Décathlon a fait appel à l’institut de Laval, et l’équipe “Présence et Innovation” du LAMPA, pour réaliser un

Actualité, Recherche

Acheter que la partie comestible de son ananas et réduire les troubles musculosquelettiques des opérateurs grâce à une machine automatique d’extraction de fruits, tel est le pari d’un étudiant Angevin en 2e année du

Actualité