Un guide pour une cantine universitaire toujours plus durable

sihem - cantine durable
Actualité
Témoignage
International

Sihem Benzerga, jeune diplômée du Programme Grande Ecole, a effectué sa 3ème année à L’Université Nationale de Colombie (UNAL), pour se spécialiser en sciences environnementales. Après 6 mois de cours, elle a réalisé son stage de fin d’études au sein de Campus durable, une stratégie menée par la direction de l’UNAL. Sa mission : préparer la mise en place d’un système de cafeteria durable au sein de l’université. Elle rend compte de ses constats et préconisations dans son « guide pour une cantine universitaire toujours plus durable ».

Un guide pour une alimentation respectueuse de l’environnement et du vivant

Sihem a décidé de travailler sur l’alimentation car elle voulait appréhender un système global et transversal :

L’alimentation touche à beaucoup d’aspects de la vie des individus et de la société, qui sont : la culture, la personnalité, la santé, l’environnement, la mondialisation et l’économie.

Mais en fait, qu’est-ce que l’alimentation durable ? Pour Sihem c’est une « alimentation qui va permettre à tous une bonne santé, pas seulement en termes d’absence de maladie, mais de bien-être moral et physique, tout en respectant les limites de l’environnement, du vivant et de la biodiversité ».

Pendant son stage à Campus Durable, Sihem réalise un diagnostic du système actuel d’alimentation universitaire et propose un plan d’action pour mettre en place une cantine durable.
Pour réaliser cette étude et formuler des propositions, Sihem a envoyé un questionnaire aux membres de la faculté (personnels, enseignants, étudiants, doctorants) pour identifier leurs habitudes alimentaires, et collecter les envies qu’ils formulent déjà pour un futur système. Elle a complété son enquête par des entretiens individuels et des observations.

Elle partage ses conclusions dans le « Guide pour une cantine universitaire toujours plus durable ».

Les principales conditions nécessaires à la mise en place d’une cantine durable

Pour Sihem, 2 éléments sont nécessaires à la mise en place pérenne d’une cantine plus durable :

  • Les personnels et usagers de la cantine doivent tous être impliqués, adhérer et être moteurs du projet :

Pour mener à bien un projet de développement durable, il faut adopter une approche systémique et prendre en compte toutes les parties prenantes. Un tel projet demande un changement profond.

  • L’alimentation étant reliée à la culture et à la personnalité il faut prendre en compte tous les modèles mentaux des individus :

Demander aux usagers de changer leur alimentation, c’est vraiment toucher à leurs structures sociales, à ce qu’on leur a appris depuis l’enfance.

Pour cela, il est extrêmement important de faire évoluer les consciences sur l’alimentation durable en sensibilisant les cuisiniers et les usagers. Sihem propose d’ailleurs d’organiser des actions de sensibilisation pour faire connaitre les besoins nutritionnels, les bonnes pratiques agricoles, former les personnels à la cuisine durable et à la gestion durable des déchets, etc...

Le guide réalisé par Sihem propose des outils concrets, faciles à prendre en main grâce à des fiches méthodes et des fiches projets. Ces fiches ont été développées dans l’objectifs qu’elles soient facilement appropriables, faciles à mettre en œuvre et que d’autres projets de transformation durable puissent s’en inspirer.

Et maintenant ?

Sihem a été diplômée en septembre 2020 et est actuellement à la recherche d’un emploi dans le secteur du conseil en développement durable !

Dernières actualités

Mis en place depuis septembre 2020, le contrat de professionnalisation a séduit 17% des étudiants de l'Institut de Laval en 2e année du Master Recherche Management en Technologie I

Actualité, Témoignage, Entreprise

Thomas Salquèbre, jeune diplômé du Programme Grande Ecole, a fondé la marque MEDUSA : une marque de motos électriques haut de gamme, conçues e

Actualité

Comment réduire l’impact carbone des Travaux Pratiques ?

Actualité

A peine son diplôme d’ingénieure Arts et Métiers en poche, Romane Pawlaczyk (Li216) s’est lancée dans un projet entrepreneurial innovant et à impact environnemental.

Entrepreneuriat, Innovation