Soutenance de thèse Mohamed Ali LOUHICHI

Soutenance de thèse Mohamed Ali LOUHICHI
16 mars
Campus Arts et Métiers de Cluny - amphi 2 ou via TEAMS
Recherche

Mohamed Ali LOUHICHI, doctorant au LaBoMaP, soutient sa thèse sur : "Concept de montage intelligent pour la maîtrise de la distorsion des pièces en usinage."

Cette soutenance peut être suivie en distanciel via TEAMS.

Directeurs de thèse : Gérard Poulachon et Philippe Lorong

Co-encadrant de thèse : José Outeiro

Membres du jury

Rapporteurs

  • Katia Mocellin, Professeure des Universités, Mines Paris, Université PSL 
  • Mathieu Ritou, Maître de Conférences HDR, Nantes Université - LS2N 

Examinateurs

  • Perdro Arrozola Arriola, Professeur des Universités, Mondragon Unibertsitatea, Espagne 
  • Hélène CHANAL, Maître de Conférences HDR, Sigma, Clermont 
  • Gérard POULACHON, Professeur des Universités, LaBoMaP, Arts et Métiers Cluny 
  • Philippe LORONG, Professeur des Universités, PIMM, Paris 
  • José OUTEIRO, Maître de Conférences HDR, LaBoMaP, Arts et Métiers Cluny 
  • Eric MONTEIRO, Maître de Conférences, PIMM, Paris 

Invité

  • Alexandre BROSSE, Docteur-Ingénieur, FRAMATOME 

Résumé

Pour des pièces minces, dont la forme finale est obtenue par usinage, il est fréquent d’observer, après débridage, des déformations non compatibles avec l’usage à venir de ces pièces. Ces déformations sont provoquées par le relâchement et la redistribution de contraintes initiales durant l’usinage et durant le débridage. Ces contraintes initiales sont générées par des procédés de fabrication appliqués avant l'usinage, tels que le laminage et le traitement thermique. Une approche basée sur la modélisation numérique est envisagée dans ce travail pour anticiper et minimiser ces déformations et ainsi économiser du temps et de l’argent. L’approche utilise des mesures in-situ sur des pièces en alliage d'aluminium 7075-T6. Elle s’appuie notamment sur un méta-modèle utilisant une base de profils de contraintes résiduelles déduit d'un plan d'expériences basé sur les incertitudes et les sensibilités des données de simulation du traitement thermique appliqué, avant usinage, à la pièce. Ensuite, une décomposition en valeur singulière (SVD) est utilisée pour représenter la nouvelle combinaison de contraintes résiduelles. Cette combinaison est mise à jour après chaque étape d’usinage à l'aide d'une optimisation basée sur des mesures de distorsion réelles. Ce méta-modèle est ainsi utilisé pour tenter de prédire la déformation exacte de la pièce après débridage grâce à une observation des déformations de la pièce en cours d’usinage. Cette prédiction des déformations, permet de corriger la trajectoire de l'outil lors de la dernière passe d'usinage à l'aide d'un montage instrumenté pour améliorer la forme finale de la pièce après débridage.

Mots clés 

Contraintes Résiduelles, Distorsion, Simulation Numérique, Réduction du modèle, Al 7075.

INFORMATIONS PRATIQUES

Jeudi 16 mars
9h00 - Amphithéâtre 2 - Zimberlin
Plan d'accès

Participez à partir de votre ordinateur, de votre application mobile ou de l’appareil de la salle

Cliquez ici pour rejoindre la réunion
ID de la réunion : 341 045 260 494
Code secret : 9zJEa2

Télécharger Teams | Rejoindre sur le web
Soutenance de thèse Mohamed Ali LOUHICHI

 

Dernières actualités

Retrouvez toutes les informations sur la rentrée de l'année universitaire 2024-2025 pour chaque campus & instituts Arts et Métiers ! 

Actualité, Formations

Odyssée, fondée en mai 2023, est une association du campus aixois qui offre aux étudiants des expériences pour développer leur autonomie et créer des souvenirs inoubliables, en pleine nature.

Actualité, Vie étudiante

Le challenge sportif Les Grandes UAI (pour Union Athlétique Inter-gadzarique) a rassemblé cette année plus d’un millier d’élèves-ingénieurs venus des 4 coins de France, sur le campus d’Aix-en-Provence.

Formations, Vie étudiante

Du 9 au 16 juin, le campus de Châlons-en-Champagne a accueilli le hackathon Low-Tech, un événement marquan

Actualité, Innovation