Cursus militaire

Devenir un professionnel de l’infrastructure militaire

Arts et Métiers est le partenaire académique choisi par le ministère des Armées pour la formation de ses Ingénieurs Militaires de l’Infrastructure (IMI).

Les IMI sont des officiers ingénieurs occupant des postes d’encadrement au sein du Service d’Infrastructure de la Défense (SID), service du ministère des Armées, référent en matière d’infrastructure et d’énergie. Ce service interarmées construit, adapte, entretient et administre l’ensemble des biens du ministère en métropole, outre-mer, à l’étranger, ainsi que sur les théâtres d’opérations.

Une fois le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers obtenu, les jeunes officiers-ingénieurs rejoignent leur première affectation avec le grade de lieutenant.

Les métiers exercés relèvent de la maîtrise d’œuvre, de la maintenance ou de la maîtrise d’ouvrage : responsable de projet technique, conducteur d’opérations, expert technique, ingénieur maintenance et gestion technique du patrimoine.

Après une première année consacrée à la formation militaire et d’officier (en partenariat avec l’école Polytechnique, les principales écoles militaires d’officier (Ecoles de Saint-Cyr Coëtquidan, Ecole de l’Air, Ecole Navale), ainsi qu’avec des unités opérationnelles des Armées (Terre, Air, Marine Nationale), les élèves-officiers rejoignent le campus Arts et Métiers d’Angers pour y suivre pendant trois années le Programme Grande Ecole Arts et Métiers ParisTech.

Les deux dernières années, les élèves IMI suivent un parcours "Ingénierie et Gestion Durable des Constructions" avec une forte dominante en bâtiment, travaux publics, marchés publics. La formation aux Arts et métiers comprend en outre des stages en entreprise, une mobilité à l’international (en entreprise ou au sein d’une organisation humanitaire) et des projets d’expertise dont le contenu est défini par le SID.

Elèves militaires

Nota bene : les étudiants admis dans ce cursus obtiennent le statut militaire dès leur admission et sont rémunérés pendant leurs études. Leur obligation de service est au minimum de 10 ans (dont les quatre années de formation).

Le recrutement Arts et Métiers - Cursus Ingénieur Militaire de l'Infrastructure

Le recrutement des élèves s’effectue :
Soit par concours sur épreuves en fin de classes préparatoires (article 5.1.a) :
Via les concours d’admission (« banque PT » ou « banque concours centrale supélec ») pour les élèves des filières de classes préparatoire PT (physique et technologie) ou PSI (physique et sciences de l’ingénieur). Les épreuves, identiques à celles du concours Arts et Métiers, comportent trois obligations supplémentaires : un entretien de motivation devant un jury composé de personnels militaires du SID (30 minutes), une visite médicale et une enquête de sécurité.
Soit par concours sur épreuve au cours de la 1ère année de scolarité aux Arts et Métiers (article 5.1.b) :
Via la procédure de vœux 1A pour les étudiants scolarisés en 1e année du Programme Grande Ecole dans l’un des campus Arts et Métiers, quel que soit leur origine de recrutement (classe préparatoire MP, PC, … ou BTS/DUT). L’épreuve consiste en un entretien de motivation devant un jury composé d’ingénieurs militaires du SID (30 minutes). L’admission est prononcée sous réserve de réussite de la 1e année, et de satisfaction à une visite médicale et une enquête de sécurité. >> Télécharger le règlement du concours

Découvrez le métier d’ingénieur militaire d’infrastructure en vidéo :

Plus d'informations ?

Dernières actualités

Inventé et conçu à la fin des années 1970 par Xenakis, avec et pour les Percussions de Strasbourg, l’ensemble des six sixxens n’existait qu’en un seul exemplaire.

Actualité

Depuis 2 ans, des élèves-ingénieurs du Programme Grande École travaillent à la reconstruction de la mythique voiture Delage V12 Labourdette.

Actualité

A la fin de la 2ème année du Programme Grande École, les élèves de chaque campus peuvent participer au Prix  Mayoux-Dauriac.  A raison  d’un  prix  par campus  Arts  et  Métiers, il distingue l’élève qui, à l’

Actualité

Quatre étudiants en 2e année du Programme Grande Ecole sur le campus Arts et Métiers de Cluny ont remporté le prix Challenge Paroi 2021. 

Actualité