Aziz Khouaja, étudiant du Mastère Spécialisé® Management Global des Risques, reçoit le prix AINF

Stats energie Lille
Actualité
Entreprise

Décerné aux jeunes talents dans le domaine de la prévention des risques professionnels et industriels, le prix universitaire AINF (Association Interprofessionnelle de France) récompense Aziz Khouaja pour la qualité de sa thèse professionnelle.

Aziz Khouaja Optimiser la gestion du risque routier

C’est lors de son stage professionnel chez Codes Rousseau Mobilité qu’Aziz Khouaja, étudiant en Mastère Spécialisé® Manager des risques (MS MGR), constate que les entreprises et leurs assurances mesurent leur gestion du risque routier uniquement par la fréquence des accidents. Autrement dit, seul le ratio entre le nombre d'accidents et le nombre de véhicules-moteurs de leur flotte sont pris en compte.
Aziz Khouaja détecte ainsi le besoin pour les entreprises de pouvoir évaluer les risques routiers de manière globale, en intégrant l'ensemble des aspects : taux de responsabilité engagée, gravité corporelle…
Pour cela, entreprises et assureurs doivent regrouper l’ensemble des facteurs risques : fréquences des accidents de la route, typologie, gravité, dommages corporels, coûts… Aziz Khouaja a donc mis au point un outil prenant en compte tous ces indicateurs afin d’avoir une vision plus précise de la gestion du risque routier pour une entreprise.

Apporter des prises de décisions éclairées aux entreprises

« Mon objectif professionnel a toujours été de contribuer au développement de la gestion des risques qui n’est, à mon sens, pas suffisamment répandue en France, car beaucoup peinent à estimer un risque avec la précision nécessaire à une prise de décision éclairée, » explique-t-il. Les entreprises peuvent, avec cet outil, affiner leur politique de gestion des risques liées aux accidents routiers de leur personnel. La prochaine étape sera de poursuivre la recherche pour améliorer la précision des résultats.

Une expertise acquise grâce au MS MGR

Le Mastère Spécialisé® Manager des risques a permis à Aziz Khouaja d’acquérir l’expertise nécessaire en gestion des risques pour mener à bien son projet professionnel. « Ma thèse s’inscrit pleinement dans cette volonté de contribuer au perfectionnement des outils de gestion des risques, afin que l’ensemble des professionnels puissent disposer d’une évaluation la plus accessible et la plus complète possible. »

Aziz Khouaja a opté pour cette formation alors qu'il était en stage chez Kroll, un cabinet d’intelligence économique et de conseil en gestion des risques, car « Le MS MGR m’a été recommandé par tous les acteurs du milieu de l’entreprise que je connaissais. Au-delà des compétences techniques que tout risk manager se doit de connaître, le MS MGR m’a surtout permis de développer l’esprit de synthèse, la prudence devant les pièges cognitifs, la conciliation qu’il faut effectuer entre les risques, et la conciliation entre les risques déterminés et les objectifs du décideur. »

La cérémonie de remise du prix universitaire AINF a eu lieu le 16 mai 2017.

Remise du prix AINF a Aziz Khouaja

 

Une formation reconnue par la profession

Le Mastère Spécialisé® Manager des risques est la seule formation en France à aborder de manière globale et multidisciplinaire l’ensemble des enjeux qui permettent de traiter une situation à risque. La thèse professionnelle d’Aziz a d’ailleurs été co-dirigée par Dominique Haughton, professeur à Bentley University aux États-Unis, qui assure depuis deux ans le cours de statistiques de ce Mastère Spécialisé®. Dominique Haughton a notamment co-rédigé Case studies in Business, Industry and Government Statistics

Par ailleurs, l’ouvrage « Risques majeurs, incertitudes et décisions – Approche pluridisciplinaire et multisectorielle », publié chez MA Editions – Eskaun sous la direction d’intervenants et les responsables pédagogiques du Mastère Spécialisé® Manager des risques, vient d’obtenir la labellisation de la fondation nationale pour l’enseignement de la gestion.

    Chiffres-clés

    • 60 % des stagiaires ont trouvé un emploi immédiatement après obtention de leur diplôme
    • 23 % sont en poste 6 mois maximum après l’obtention du diplôme
    • 12 %  étaient déjà en poste
    • les diplômés gagnent en moyenne 40 K€

    Contacts :

    Dernières actualités

    Faire voler un drone en apesanteur... C'est le projet porté par une équipe constituée d’élèves ingénieurs du campus Arts et Métiers de Lille qui vient de remporter le concours "Projet Parabole" du CNES.

    Vie étudiante

    A l’origine : une voiture ancienne de la marque Bignan à restaurer. Le bloc cylindre, le cœur du moteur, était trop endommagé pour être réparé.

    Actualité

    Pour leurs quinze premiers jours de rentrée, les élèves en 1re année du programme Grande Ecole Arts et Métiers ParisTech du campus Arts et Métiers de Cluny ont expérimenté

    Actualité, Focus

    Arts et Métiers et l’Université de Corse Pasquale Paoli ont signé une convention de partenariat d’une durée de 5 ans, le vendredi 13 septembre 2019, permettant l’intégration de Paoli Tech, école d’ingénieur interne à l’universi

    Actualité