Arts et Métiers, un engagement pour l’industrie durable entamé il y a 25 ans

Bandeau institut Chambéry
Actualité
Focus

Cherchant à anticiper les besoins futurs des entreprises et les attentes sociétales en matière de développement durable, c’est en 1994 qu’Arts et Métiers ouvre son premier institut, à Chambéry sur le technopôle Savoie Technolac. Il est dédié à la prise en compte des exigences environnementales dans la conception et la fabrication de produits complexes.

L’action de l’institut de Chambéry ne connaît potentiellement pas de limite en terme de domaines d’activité puisque tous les produits et les entreprises peuvent et doivent désormais être concernés par la démarche environnementale. Mais à la fin des années 90, seuls quelques grands groupes s’intéressent à l’environnement. Cela permet à l’institut d’intervenir surtout dans les secteurs des transports, de l’automatisme et des loisirs.

Sa grande spécialité c’est l’éco-conception qui vise à évaluer l’impact environnemental des produits afin de le limiter le plus possible, à chaque phase du cycle de vie : fabrication, usage et fin de vie.

Parallèlement, la formation se développe et le Mastère Spécialisé® (MS) Eco-Conception et Management Environnemental voit le jour en 1995.

Depuis 1994 l’institut a grandement diversifié et développé ses activités de R&D et de formation, les préoccupations environnementales devenant de plus en plus prégnantes.

 

Eco-conception, recyclage, management environnemental et maintenant éco-innovation et économie circulaire

 

L’Institut a accompagné des entreprises de toutes tailles et de plusieurs domaines industriels dans la mise en place de démarches d’éco-conception, notamment Trixell, Poma et Naval Group (DCNS).

Sur le thème du recyclage et de la valorisation en fin de vie, on peut citer :

  • Le projet de recherche ODEFIRE-BDFI : outil d’aide à la décision pour le déploiement des filières de recyclage et base de données sur les filières de recyclage.
  • La mise au point d’un procédé de tri et de recyclage des plastiques issus du broyage des véhicules hors d’usage et des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE).
  • Dans le cadre du programme Entrepreneur En Afrique, un accompagnement au montage de sociétés africaines de recyclage de déchets issus de plastiques, de pneumatiques ou pour la production de biocombustibles.
  • Tout récemment, le développement d’un prototype d’unité industrielle de démantèlement des fenêtres en vue de leur recyclage.Billes recyclage plastiques

L’institut a accompagné à la certification ISO 14001 (management environnemental) le site de Savoie Technolac, la première station de ski certifiée (Les Menuires) ainsi que l’ingénierie des navires armés de Naval Group (DCNS), leader européen du naval de défense,

L’Institut a également réalisé le bilan des émissions de gaz à effet de serre réglementaire d’Arts et Métiers en 2013.  

Plus récemment, l’équipe de recherche a contribué à la création de la chaire Mines Urbaines dédiée au développement des filières de recyclage des DEEE, riches en matériaux plastiques et en métaux rares.

Une vingtaine de thèses ont été soutenues en 20 ans, en grande partie en collaboration avec les laboratoires Arts et Métiers LCPI Paris et I2M Bordeaux.

 

Quant aux formations, elles sont toutes en lien étroit avec les problématiques environnementales…

 

 

… de même que les événements qui ont rythmé la vie de l’institut ces dernières années 

 

Plantations terrasses institut En 2012, installation de près de 700 m2 de panneaux solaires sur le toit de l’institut ce qui compense amplement ses besoins en électricité.

L’économie circulaire, une opportunité pour concevoir demain, telle a été le thème de l’événement organisé en 2016 pour les 20 ans de l’institut.

Depuis 2017, personnel et élèves participent tous les ans au challenge Mobilité Auvergne-Rhône-Alpes qui récompense, pour chaque structure participante, le plus important report de kilomètres domicile-travail sur des moyens de déplacement alternatifs à la voiture personnelle.

En 2018, l’événement Techno’Sommet proposé par l’institut sur les innovations et les métiers pour la montagne de demain consacre un tiers de ses ateliers de travail à la montagne durable.

L’été 2019 aura vu une terrasse de l’institut se couvrir de plantes potagères et de fleurs, et l’hiver le hall se garnir de sapins « 100% récup » dans le cadre d’un concours inter-promo et personnel !

Dernières actualités

Mené en collaboration avec l’Institut de Technologie de Karlsruhe (KIT) dans le cadre de l’Institut franco-allemand p

Actualité, International, Recherche

Les équipes Arts et Métiers et celles du site 

Actualité, Entreprise, Recherche