Elle imagine Ec’H2O, « le plug de douche qui réduit de 80% votre consommation d’eau »

Ec(H2O
Témoignage
Entrepreneuriat

Laura, en 2e année du Programme Grande Ecole sur le campus d’Aix-en-Provence revient sur son parcours d’étudiante entrepreneure. Elle a imaginé Ec’H2O, « le plug de douche qui réduit de 80% votre consommation d’eau » et explique comment épaulée par Arts et Métiers et Pépite Provence, elle est passée de l’idée à l’action.

Avais-tu déjà en tête de créer une start-up en intégrant les Arts et Métiers ?

J'ai toujours été attirée par le monde de l'entrepreneuriat. La start-up est pour moi un modèle économique d'avenir mais je n'avais jamais vraiment envisagé de me lancer.
J'ai réellement eu la révélation, le coup de cœur lors du
JITCAM, business game organisé chaque année par le campus et la Junior Etude d’Aix pour sensibiliser les étudiants à l’entrepreneuriat. Il rassemble 150 élèves majoritairement de 1re année et leur permet de développer des compétences entrepreneuriales essentielles à l’ingénieur du futur.

J'ai vraiment été séduite par l'aspect pluridisciplinaire de l’événement, par le dynamisme des coaches et par la richesse des échanges

Tu as gagné le premier prix du JITCAM avec ton projet Ec’H2O. Peux-tu nous le présenter ?

Ec'H2O permet aux familles investissant dans un logement neuf et aux constructeurs de logements mobiles de réduire d'au moins 80% la consommation d'eau de leur douche (ce qui représente une diminution d'un tiers de leur consommation d'eau totale), grâce à un plug qui s'insère sous le receveur de douche et permet à l’eau de tourner en circuit fermé.
Ce projet a effectivement gagné le premier prix du JITCAM l'année dernière. Nous devions même accompagner le sponsor de l’évènement VINCI Energies au salon VivaTech mais la situation sanitaire en a décidé autrement !

Jitcam

Quelle a été ta motivation cette année pour participer au Parcours Entrepreneuriat et Innovation Technologique (PEIT) proposé par l’école ? 

Le JITCAM a été un événement décisif dans mon orientation et a fait apparaitre le PEIT comme une évidence en 2e année, ainsi que pour mon expertise de 3e année.

Le PEIT m’a permis d’achever toute la phase de pré-incubation du projet. Cela a consisté à réaliser une étude marketing et financière. L’étude de faisabilité technique a, quant à elle, été intégrée à mon parcours académique sous la forme d’un projet de groupe (PJT) où nous avons procédé au dimensionnement du système.
La fin de mon cursus approche, je me prépare à pitcher devant un jury et saurai si Ec'H2O est prêt à être incubé.

Quelles ont été les principales difficultés rencontrées ? 

La plus grande difficulté que j'ai rencontrée est d'arriver à tout concilier. Avec beaucoup d’heures de cours et une vie associative très riche et donc très prenante, on se retrouve rapidement avec des journées vraiment chargées. Le rythme est très soutenu et parfois difficile à tenir sur le long terme !

Comment Arts et Métiers et Pépite Provence t’ont soutenue dans ton projet et ta formation ? 

Intégrer le PEIT et bénéficier du soutien du réseau entrepreneurial Pépite m'ont permis d'avancer vraiment sereinement et de ne jamais rester bloquée. Mais surtout, nous sommes en permanence challengés sur notre projet. C'est une remise en question permanente enrichie par beaucoup d'échanges. C'est extrêmement stimulant.

Nous avons grâce au PEIT des cours complémentaires le jeudi après-midi et le samedi où nous abordons des notions "générales" sur l'innovation, le marketing, la finance, la communication, ... Ces modules prennent réellement en compte nos projets personnels et nous appliquons de manière concrète chaque notion théorique à nos projets respectifs. 

J’ai également été soutenue par Pépite Provence qui est un réseau local vraiment très dynamique. J’ai été accompagnée par des coaches personnels sur mon projet. Nous avons un accès facilité à énormément de ressources (juridiques, marketing, ...), à des services et des conseils, ... L’entraide et les échanges entre étudiants entrepreneurs et les entrepreneurs de la région permettent de se créer un réseau, de se challenger efficacement. 

On nous demande aussi d’assister à au moins un challenge entrepreneurial dans l’année. J’ai choisi de participer à l’escape game entrepreneuriat 8h chrono. Mon équipe est arrivée 3e !

Les intervenants sont passionnés et vraiment disponibles pour nous, c’est vraiment une immense source de motivation !

Quelles sont tes ambitions à la suite de ce cursus ?

Je pars en février prochain terminer ma formation à l'Université du Queensland, en Australie, en Master Entrepreneuriat et Innovation.

D'ici là, j'aimerais arriver jusqu'à la preuve de concept d'Ec'H2O. C’est-à-dire lancer une petite série permettant de tester le produit en conditions réelles et ainsi de démontrer la faisabilité du projet. C'est une grande étape sur la voie d'un prototype pleinement fonctionnel et qui déterminera la suite des événements.

Business game JITCAM 2019

Dernières actualités

Le projet RehabByExo, projet  structurant de l’Institut Carnot ARTS, vise à développer un exosquelette pour la rééducation du patien

Actualité, Innovation, Recherche

Une rencontre, un déclic, une blessure ...

Actualité

Décathlon a fait appel à l’institut de Laval, et l’équipe “Présence et Innovation” du LAMPA, pour réaliser un

Actualité, Recherche

Acheter que la partie comestible de son ananas et réduire les troubles musculosquelettiques des opérateurs grâce à une machine automatique d’extraction de fruits, tel est le pari d’un étudiant Angevin en 2e année du

Actualité