"STEADIEST" : la recherche au service de l’industrie

tilt
Entreprise
Innovation
Recherche

Dans le cadre du 8e programme de financement de la recherche et de l’innovation Horizon 2020 lancé par la commission européenne, le consortium composé de 3 partenaires (Nexteam Group, Conseil et Technique, Arts et Métiers et sa filiale de valorisation AMValor) a répondu en 2018 à l’appel à projet Clean Sky 2. Les thématiques proposées étaient liées aux problématiques rencontrées par les industriels de l’aéronautique visant à travers une technologie innovante et de pointe à réduire les émissions de CO2, de gaz et de bruit produites par les avions.

Le projet STEADIEST

Le projet STEADIEST (Supercritical composiTE mAin DrIvE SysTem) répond à une problématique soulevée par l’industriel Leonardo, à l’initiative du sujet de recherche.
Il permettra de développer et de démontrer par essais, un concept d’arbres de transmission reliant les deux rotors en bout d’ailes des appareils convertibles (Tilt rotor – rotor basculant mode avion mode hélicoptère) utilisant des matériaux composites.

Le consortium

C’est le premier projet européen Clean Sky auquel participe le LISPEN d’Aix-en-Provence partenaire universitaire du projet, sous la direction de François Malburet, enseignant-chercheur.

Le travail spécifique du LISPEN sera de proposer des solutions techniques pour apporter de la dissipation d’énergie (damper et squeeze film) afin d’éviter les phénomènes d’instabilités de ce type d’arbres et de limiter le niveau vibratoire lors du passage des résonances pendant les changements de régime de rotation. Il réalisera des essais permettant de valider les concepts sur les bancs spécifiques et dédiés du laboratoire.

Nexteam Group à travers sa filiale Asquini MGP se chargera de l’architecture de la ligne d’arbres de transmission et de la fabrication des composants de liaison (roulement, accouplement entre arbres).
Le second partenaire industriel est Conseil et Technique, qui lui fabriquera la partie tubulaire en composite des arbres.

 

40 mois d’études

Le but est de proposer une ligne d’arbres (allant de 3 à 5), de pallier les contraintes technologiques (faible masse, maintenance facilitée, niveau vibratoire réduit avec des fonctionnalités innovantes du système de surveillance) et d’optimiser les coûts (harmonisation et standardisation des références, analyse de la valeur).

40 mois d’études afin d’être en mesure pour le consortium et notamment pour le LISPEN soutenu par l’expertise d’AMValor de livrer un prototype qui fonctionne sur un Tilt Rotor qui sera ensuite commercialisé par l’industriel Leonardo.
La commission européenne finance à hauteur de 500K euros le projet porté par le consortium. Un tiers du financement est attribué au LISPEN.

Ce projet a reçu un financement de la commission européenne dans le cadre des programmes de recherche Horizon H2020

arbre
logo eu
schéma arbre
tilt

Dernières actualités

Le retour d'expérience de Lucile André & Lucile de Croisilles, étudiantes au sein du programme ingénieur de spécialité sur le

Actualité, Témoignage, Vie étudiante

Alors que la majorité des étudiants sont rentrés dans leurs familles, certains étudiants du campus d'Aix-en-Provence ont fait le choix de vivre le confine

Actualité, Témoignage

Le groupe SEGULA Technologies a signé une convention de partenariat avec Arts et Métiers pour une durée de 3 ans (2019-2021).

Actualité, Témoignage, Entreprise

Les élèves-ingénieurs Arts et Métiers réalisent que, aussi bien dans leur cursus universitaire que dans leur vie associative, la maîtrise de la parole et la construction d’une argumentation claire sont e

Actualité, Témoignage