Management de l'usine du futur

Campus de Metz - extérieur - bâtiment B

Ingénieur généraliste, cursus étudiant, expertise de 3e année en Management de l'usine du futur.

Campus

Campus Arts et Métiers de Metz

Contexte et finalité de l'expertise Management de l'Usine du futur

La finalité de cette formation est de sensibiliser et d’outiller les futurs ingénieurs pour leur permettre de prendre des décisions adaptées au contexte complexe et dynamique de l’usine du futur (industrie 4.0). Pour construire cette année d’expertise, les caractéristiques suivantes ont été particulièrement retenues :

  • Usine numérique, connectée, adaptable, agile et collaborative
  • Robotisation et automatisation des postes de travail
  • Place de l’Homme dans l’usine
  • Développement durable : considération environnementale dans la conception du produit mais aussi de son système de production
  • Gestion des données pour l’extraction et l’exploitation des connaissances expertes
  • Conception, contrôle et pilotage de processus fiables et surs

La formation donne aux étudiants les clefs leur permettant d’avoir une vue complète et systémique de l’Usine du Futur (plus qu’une expertise dans un unique domaine) leur permettant de prendre des décisions multicritères et cohérentes.

Objectifs

Cette année d’expertise complète leur formation initiale. Elle permettra aux étudiants de :

  • concevoir un produit en appréhendant les interactions Produit/Procédé/Processus
  • concevoir un système de production sûr et agile, intégrant l’Homme et l’Environnement
  • piloter et d’améliorer le système de production ainsi conçu en analysant ses performances et les données et mesures qu’il génère.

Spécificité : le contrat de professionnalisation

Cette formation est proposée sous la forme d’un contrat de professionnalisation de 12 mois. Pendant cette année, l’apprenant est donc salarié d’une entreprise (au minimum 80% du SMIC) et réalise des alternances (d’une durée de 3 semaines environ) entre l’École et son entreprise.

L’école propose chaque année plusieurs entreprises désirant recruter un apprenant sous la forme d’un contrat de professionnalisation. Il est tout à fait possible d’intégrer cette formation avec une autre entreprise, préalablement démarchée.

Programme

En complément des enseignements de tronc commun de 3ème année, cette expertise est décomposée en trois blocs de compétences et en unités d'enseignement (UE) :

  • Bloc 1 : Conception sûre et performante
    • UE - Processus de conception
    • UE - Prototypage
    • UE - Systèmes durables
    • UE - Intégration des aspects humains (Santé - Sécurité au Travail)
       
  • Bloc 2 : « DataBoost Manufacturing» - digitalisation et IA
    • UE - Data science - approches basées sur les données (machine learning)
    • UE - Data science - approches basées sur les règles
    • UE - Jumeau numérique et digitalisation
    • UE - Robotisation des systèmes
       
  • Bloc 3 : Management 4.0
    • UE - Amélioration continue et Six sigma
    • UE - Process control
    • UE - Systèmes d'information (MES, ERP)

Le travail réalisé au cours du premier semestre lors des alternances en entreprise permet de valider le projet d’expertise réalisé par tous les étudiants de troisième année. Un « super » projet d’expertise puisque la durée passée en entreprise dépasse la durée usuellement planifiée en 3e année. Ce travail est évalué par une soutenance et un rapport.

Principaux animateurs scientifiques et pédagogiques

Les enseignements sont réalisés essentiellement par les enseignants-chercheurs du Laboratoire de Conception Commande (LCFC). Plusieurs industriels et enseignants d’autres campus Arts et Métiers participent également à cette formation pour partager leurs expériences et donner des exemples concrets qu’ils ont pu rencontrer lors de leurs carrières.

Modalités pédagogiques et d’évaluation

Plusieurs modalités pédagogiques sont utilisées : aux tests et soutenances classiques sont associées des mises en situation (mini-projets en groupe ou individuel) sur des cas concrets et industriels ainsi qu’un contrôle continu via MOOC (proposé par l’Institut National de Recherche en Sécurité).

Exemples d’offres de stage et de projets menés

  • Digitalisation et Amélioration de la Traçabilité, de l’Autocontrôle et du contrôle des Procédés Spéciaux
  • Étude d’un indicateur de production et mise en place d’un système de détection de défauts
  • Déploiement de l’industrie 4.0
  • Caractérisation et amélioration continue de procédés
  • Conception d’une salle de créativité pour l’industrie du futur

Informations pratiques

  • Niveau requis : 2 premières années de la formation ingénieurs Arts et Métiers validées (équivalent Master 1). Recrutement interne en vagues 2A, puis 2B
  • Possibilité d'accéder aux blocs de compétences par la voie de la formation continue
  • Niveau international équivalent : Graduate
  • Langue de cours : Française
  • Période : une année universitaire de septembre à août
  • Nombre d’heures : 180
  • Crédits ECTS : 13

Contacts

Responsable de l'expertise

Les points forts de la formation

  • Un parcours orienté « compétences » : l’expertise « Management de l’Usine du Futur » est composée d’un ensemble de blocs de compétences permettant au candidat de développer ses compétences autour d’une des thématiques clés de son futur métier.
  • Une pédagogie de l’alternance : au-delà des méthodes “classiques”, de face-à-face entre professeurs et élèves, Arts et Métiers propose une approche pédagogique méthodique, en mode projet. Ce procédé, particulièrement adapté à l’alternance, vise à impliquer davantage l’élève en expertise et à le rendre plus autonome.
  • Un accompagnement individualisé : tout au long de sa formation, chaque élève bénéficie d’un double tutorat assuré par un formateur, au sein de l’école, et par son tuteur en entreprise. Grâce à un parcours professionnalisant, l’élève en expertise acquiert des compétences métiers qui le rendent directement opérationnel.
  • Des cours réalisés par des experts, issus du monde de l’entreprise ou enseignants des différents campus Arts et Métiers.
  • Une formation rémunérée : l’étudiant est rémunéré au minimum à 80% du SMIC (fonction de son âge).

Dernières actualités

AMJE Paris a remporté le prix ENGIE du meilleur projet à impacts positifs lors du Congrès National d'Hiver organisé samedi par la Confédération Nationale des Junior-Entreprises à Seignosse.
 

Actualité, Entrepreneuriat, Vie étudiante

Elève-ingénieure en 3e année à Aix-en-Provence, Mylène Tarnowski est en contrat de professionnalisation. Son objectif : acquérir de l’expérience pour entrer rapidement dans la vie professionnelle.

Actualité, Témoignage

Arts et Métiers, l'University College de Dublin (UCD /Irlande), l’University of Tartu (Estonie) et l’entreprise irlandaise Stryker s'associent pour sensibiliser les plus jeunes à l'industrie du futur, en invitant les enfants de

Actualité, Recherche

En 2021, l’Hum’am, association humanitaire des apprentis du campus Arts et Métiers de Paris a mis en place un projet ambitieux en Tunisie : Jendoub’Arts©.

Actualité, International, Vie étudiante