Lucile, une élève ingénieure pleine d'énergie !

Data_center_energie
Témoignage
Vie étudiante

Lucile Kien, élève ingénieure de spécialité Génie énergétique, promotion 2018.

Après un bac S, Lucile a intégré un DUT Génie électrique et informatique industrielle pour se construire un bagage technique, avec pour objectif d’intégrer ensuite une école d’ingénieurs.

Le choix de la filière énergétique

Lucile_KienLucile a choisi Arts et Métiers pour la formation d’ingénieur de spécialité en Génie énergétique dispensée sur le campus de Paris, dans la continuité de son parcours en génie électrique. "En Génie énergétique, nous acquérons à la fois les compétences indispensables à tout ingénieur industriel (mécanique, mathématiques, gestion de projet, management, Anglais, ...) mais nous approfondissons le domaine énergétique (renouvelable, turbomachines, thermodynamique, thermique...)."

Depuis 2 ans, Lucile est ingénieure apprentie au sein d’ENGIE Cofely, sa mission ? Optimiser l'énergie consommée de datacenters (salles serveurs) et de sites audiovisuels (chaînes de télévisions et radios). L’élève ingénieure est séduite par ce parcours en alternance, très exigeant mais aussi extrêmement formateur.

"La formation en apprentissage me permet de consolider mon expérience en entreprise et de découvrir plusieurs métiers concrets. Je suis donc étudiante et salariée à la fois. C'est une situation enviable pour les étudiants car vous percevez un salaire, apprenez vraiment un/des métier-s, découvrez le monde de l'entreprise et ce pour une durée de 3 ans."

Je suis étudiante et salariée à la fois.

Une expérience associative décisive

En plus des cours et de son poste en entreprise, Lucile s’investit activement dans la vie associative. Cette année, elle est responsable du pôle Médias & Communication au sein de l'Association des Ingénieurs par Apprentissage des Arts & Métiers de Paris (AIA). Une mission riche que Lucile assume avec sérieux et pour elle, une première expérience du management (le pôle est composé de 3 élèves ingénieurs). C’est d’ailleurs Lucile qui pilote et orchestre la participation des élèves Arts et Métiers au Challenge des grandes écoles et universités, le 10 juin prochain au stade Charlety. Elle assurera aussi l'animation d'une table ronde sur le manager du futur, lors de la conférence Quelle éthique pour l'industrie du futur, organisée par Arts et Métiers et l'Institut pour la réindustrialisation.

"Nous sommes chargés d’informer les étudiants apprentis des événements organisés par l'AIA mais également par Arts & Métiers, nous animons les réseaux sociaux et organisons la partie événementielle/médias (photos, vidéos, articles...). Le challenge aura été de communiquer un maximum d'informations et de la meilleure manière aux apprentis, tout en conciliant cette mission avec notre vie scolaire et professionnelle."

Lucile participe également comme membre actif aux événements des associations Elles Bougent et de la Fondation L'Oréal. Ces associations font la promotion des études, métiers et carrières scientifiques auprès des publics féminins. La jeune fille est particulièrement sensible à cette cause : "Ce sujet me tient tout particulièrement à cœur car, étant une femme dans le milieu scientifique, à majorité masculine (autant en entreprise qu'à l'école), je sais combien il peut être dur d'évoluer et d'oser poursuivre ses rêves."

Ces expériences s’avèrent décisives pour la suite de son parcours : "Ces deux activités extra-scolaires m'ont permis de développer mon attirance pour la communication, les médias et l’événementiel ; c'est pourquoi c'est dans cette voie que j'aimerais me diriger en sortant de l'école : je pense notamment à la communication scientifique pour continuer d'utiliser et transmettre tout ce que j’aurais appris durant ces 5 ans d'études scientifiques."

Dernières actualités

Faire voler un drone en apesanteur... C'est le projet porté par une équipe constituée d’élèves ingénieurs du campus Arts et Métiers de Lille qui vient de remporter le concours "Projet Parabole" du CNES.

Vie étudiante

A l’origine : une voiture ancienne de la marque Bignan à restaurer. Le bloc cylindre, le cœur du moteur, était trop endommagé pour être réparé.

Actualité

Arts et Métiers et l’Université de Corse Pasquale Paoli ont signé une convention de partenariat d’une durée de 5 ans, le vendredi 13 septembre 2019, permettant l’intégration de Paoli Tech, école d’ingénieur interne à l’universi

Actualité

Les territoires d’industrie font l’objet de rencontres dans le cadre d’ateliers-débats effectués dans 40 villes-étapes du «1er

Actualité, Entrepreneuriat, Entreprise, Innovation, International