La recherche en réseau d'arts et Métiers

Visuel d'un homme manipulant une machine

Afin de renforcer les recherches dans ses champs d’expertise, Arts et Métiers a mis en place les Réseaux Nationaux de la Connaissance. Cette dynamique de mutualisation des compétences vise à répondre toujours plus efficacement aux enjeux de l’industrie du futur.

Rassembler, autour d’une thématique scientifique développée sur plusieurs sites, l’ensemble des personnels concernés dans les différents campus Arts et Métiers : telle est l’ambition des Réseaux Nationaux de la Connaissance (RNC), lancés par l’établissement en 2015.

Les équipes disposent ainsi d’une structure d’animation interne sur laquelle s’appuyer pour mutualiser leurs compétences et travailler en synergie.

Les 11 RNC contribuent pleinement au développement de la recherche d’Arts et Métiers, au niveau national et international. L’école peut ainsi répondre, sous une forme mutualisée et cohérente, aux projets de recherche et de formation partenariale (Openlab, Avion électrique, Filière Industrie du futur, etc.) et participer aux actions prévues dans les partenariats stratégiques – par exemple avec Safran, le CEATech, Airbus ou encore le KIT. Les RNC se retrouvent ainsi au premier plan de projets technologiques et scientifiques de grande envergure.

Les RNC au cœur du rayonnement international de l’école

Arts et Métiers s’appuie aujourd’hui sur les RNC pour valoriser ses recherches lors des grandes rencontres scientifiques. Par exemple, fin octobre 2015, cinq RNC ont participé à France-Atlanta, un événement organisé par le Consulat français et GeorgiaTech – la prestigieuse université de génie mécanique nord-américaine est un partenaire de premier plan de l’école. Plusieurs thèmes porteurs d’innovations ont été au centre des échanges entre scientifiques et industriels : procédés innovants de fabrication, les nouveaux matériaux pour produits intelligents, robot et humains, usine verte et éco-responsabilité, et usine digitale.

Les RNC Arts et Métiers

1 - Programme Grande Ecole

Le programme Grande École Arts et Métiers ouvre toutes les portes des métiers et des secteurs industriels et économiques : les énergies renouvelables, la construction aéronautique et spatiale, les équipements électriques, électroniques et numériques, ingénierie de la santé : à vous de choisir !

2 - Programme Ingénieur de Spécialité

Devenir ingénieur de spécialité, c’est faire le choix d’une formation en alternance. C’est également développer ses compétences scientifiques et technologiques au coeur des entreprises, donc en prise directe avec les préoccupations industrielles du moment. Faire le choix d’Arts et Métiers, c’est choisir un environnement pédagogique de premier plan. L’ensemble vous garantissant la meilleure employabilité en tant qu’ingénieur.

3 - Programme National de Master

Arts et Métiers propose aux étudiants titulaires d'une licence la possibilité d'effectuer un diplôme national de master en 2 ans ou en 1 an. Il s'agit à la fois de consolider et d'approfondir les connaissances en sciences de l’ingénieur, par une approche pragmatique. Par ailleurs, les étudiants bénéficieront d'une véritable immersion scientifique dans les laboratoires des Arts et Métiers, qui leur permettra de se familiariser avec les différentes étapes nécessaires à la gestion d'un projet scientifique.

4 - Bachelor de Technologie

Conçu pour répondre aux attentes des branches professionnelles, le programme Bachelor de Technologie Arts et Métiers a pour ambition de former les acteurs de l’innovation pour l’industrie de demain. Ce cursus en trois ans après BAC STI2D délivre le Diplôme d’Études Supérieures de Technologie (DEST). La particularité de ce Bachelor est de placer le projet technologique au centre du dispositif d’apprentissage. Cette formation est dispensée sur les campus de Bordeaux et de Châlons-enChampagne.

5 - Bachelor Filières de la batterie

Ce nouveau programme Bachelor Arts et Métiers diplômant a pour ambition de former les acteurs de l’innovation pour l’industrie de demain. L’orientation « Filières de la batterie » est conçue pour répondre aux attentes des acteurs qui souhaitent accélérer la dynamique industrielle de production responsable de batteries en France, afin de servir le marché européen. ​

Ce cursus en trois ans après un baccalauréat général ou technologique STI2D délivre le Diplôme d’Etablissement “Bachelor Arts et Métiers”. La particularité de ce Bachelor est de placer l’approche par projets au centre du dispositif d’apprentissage. Cette formation est dispensée à l’Institut Arts et Métiers de Chambéry.

6 - BACHELOR FILIÈRES DE L'INDUSTRIE

Ce Bachelor a été conçu pour répondre aux attentes des acteurs de l’Industrie afin d’accélérer la dynamique de production et répondre aux enjeux de l’innovation responsable.

Ce cursus en trois ans après un baccalauréat général ou technologique STI2D délivre le Diplôme d’Etablissement “Bachelor Arts et Métiers”.

Ce Bachelor place l’approche par projets au centre du dispositif d’apprentissage en adéquation avec le tissu industriel local.

Cette formation est dispensée dans plusieurs villes de la Région Nouvelle-Aquitaine.

7 - Mastères Spécialisés

Formations post-diplômes à orientation professionnelle, les Mastères Spécialisés apportent une spécialisation très pointue dans une fonction, un métier ou un secteur en plein essor. Ces programmes, marque de la Conférence des Grandes Écoles, dispensent ainsi un savoir unique dans des domaines pour lesquels les entreprises affichent un réel besoin. La procédure d’accréditation, très rigoureuse, assure l’excellence de la formation dans la durée.

La qualité des programmes s’appuie les points forts d’Arts et Métiers en termes de recherche de pédagogie, et ses liens étroits avec les secteurs industriels garantissent leur adéquation aux besoins des entreprises. 14 Mastères Spécialisés sont aujourd’hui disponibles et répartis sur différents sites.

8 - Formation Doctorale

DOCTORAT : LES SCIENCES DE L’INGÉNIERIE AU SERVICE DE L’INNOVATION

Former à la recherche, et par la recherche, les porteurs des innovations de demain : Arts et Métiers, lieu de production scientifique et de diffusion des savoirs, est l’une des rares écoles d’ingénieurs à proposer le doctorat.

« La formation doctorale est un vrai élément différenciant d’Arts et Métiers, estime Laurent Champaney, directeur général. Il s’agit d’un critère d’excellence scientifique qui contribue au dynamisme de la recherche et au rayonnement international de l’école. »

Axe Formation : L'Accord de Grenoble

Arts et Métiers s'engage à sensibiliser ou former 100% de ses étudiants et personnels

En signant cet accord à l'initiative de la COP2 Etudiante pour accélérer la transition socio-écologique (TSE) dans l'enseignement supérieur et la recherche, Arts et Métiers s'est engagé :

  • en tant qu'école : à sensibiliser 100% des apprenants lors de leur 1ère année et à faire suivre un enseignement dédié à la compréhension des enjeux avec une approche systémique, à évaluer les enseignements et engager les transformations au regard des spécialités suivies, lors de la prochaine évolution de la maquette pédagogique,
  • en tant qu'employeur : proposer une formation à 100% des personnels.

Télécharger l'Accord de Grenoble adopté signé en janvier 2022.

Ateliers de sensibilisation au développement durable

Arts et Métiers s’est engagée à proposer à 100% de ses personnels (y compris enseignants) et à 100% de ses étudiants une sensibilisation aux enjeux de la transition écologique et sociétale: climat, numérique, diversité, 2tonnes... sous forme d'ateliers type Fresques, fondés sur des travaux scientifiques. Le cap des XX personnels sensibilisés a été franchi début 2023.

AXE POLITIQUE SOCIALE - ENGAGEMENT POUR LA DIVERSITÉ ET L'ÉGALITÉ

Forte de son engagement dans l’égalité des genres, l’école a adopté en 2021 un plan d’action Egalité des genres qui s'articule autour de 4 grands axes :

  • Prévenir et traiter les écarts de rémunération et carrière
  • Garantir l'égal accès aux métiers et aux responsabilités
  • Favoriser l'articulation entre la vie professionnelle et la vie personnelle
  • Lutter contre les violences sexistes et sexuelles, le harcèlement et les discriminations liées au genre

En janvier 2022, Arts et Métiers s’engage pour agir contre le sexisme ordinaire en entreprise et intègre l’initiative #StOpE. Les organisations signataires de cette initiative s’engagent à faire reculer durablement le sexisme dit ordinaire en déployant au fil de l’eau les actions de huit engagements prioritaires.

En septembre 2022, Arts et Métiers a renouvelé son engagement par la signature de la charte Cpas1option par la direction générale, représentée par le directeur du campus de Cluny et l’Union des élèves. En signant cette charte, l’école affirme sa volonté d’agir de façon concertée en faveur d’une lutte plus efficace contre les usages et comportements à risques liés aux activités festives et aux conduites addictives, ainsi que contre le harcèlement, les discriminations et les violences sexistes et sexuelles (VSS), à travers une démarche globale de prévention basée sur les bonnes pratiques des établissements.

Depuis 2008, l’école est partenaire de l’association Elles Bougent, dont l’objectif est de faire découvrir les études et métiers d’ingénieures et techniciennes aux jeunes filles. 

Les étudiantes Arts et Métiers peuvent participer à l’ensemble des manifestations organisées par l’association (Forum réseaux et carrières, journées «Sciences de l’ingénieur au féminin» ou «Elles innovent pour le numérique», etc.). Elles sont également nombreuses à s’impliquer en tant que marraines d’Elles Bougent et témoigner de leur parcours.

En 2017, l’école a lancé une campagne originale de promotion de la technologie et de l’ingénierie auprès des jeunes filles, « Technologie, nom féminin ». 

L’école est signataire de la Charte de la Diversité et de la Charte Egalité Femmes-Hommes de la Conférence des Grandes Ecole.

Par ailleurs, Arts et Métiers a mis en place un dispositif d'accompagnement et de signalement (accès restreint), accessible par tous les personnels, étudiants et étudiantes, victimes ou témoins d'une situation de harcèlement, de violences sexistes et/ou sexuelles (HVSS) ou plus généralement d’atteinte aux personnes en général (discrimination, racisme..).

Axe Politique sociale - Engagement pour la Diversité et l'Égalité - Arts et Métiers - ENSAM

Conception et ingénierie numérique et interactions

Les méthodologies de conception reposent sur des modèles de connaissances, qui recourent de plus en plus au numérique. Le RNC déploie ainsi des travaux dans plusieurs directions : la modélisation et la simulation (des comportements multi-physiques du produit, des procédés de fabrication ou encore des systèmes de production) ; la modélisation des processus de conception et l’interopérabilité ; les modélisations géométriques ; l’interaction avec les modèles (réalité virtuelle, réalité augmentée) ; et le support à la décision pour la conception de produits.

Le développement de méthodologies et d’outils vise à répondre aux besoins de nombreux secteurs d’activité : les transports, l’énergie (production et stockage), la fabrication (conventionnelle ou additive), la conception durable (recyclage, contrôle du risque, etc.).

Le réseau rassemble 20 chercheurs et ingénieurs de plusieurs laboratoires Arts et Métiers : I2M, IRENav, LAMPA, LCFC, LE2I et LISPEN.

Contact : Jérôme PAILHES

Dynamic Robotics & Smart Structures

Le RNC SMART, ou Dynamic Robotics & Smart Structures, vise à fédérer les différentes activités d’Arts et Métiers autour de la dynamique des systèmes.

Plus précisément, celles-ci portent sur la dynamique et les vibrations des systèmes et des structures, les systèmes intelligents, ou encore la robotique et la commande des systèmes.

Plusieurs domaines de recherche sont couverts par le réseau SMART : la conception et l’optimisation de systèmes vibratoires ; l’usinage, notamment dans le champ des procédés robotisés ; le contrôle et la commande des systèmes. Parmi les champs d’application, on peut signaler la robotique industrielle ou la surveillance de la santé des structures.

Le RNC implique aujourd’hui 22 enseignants-chercheurs, issus de six laboratoires : I2M, LISPEN , L2EP, PIMM, IBHGC, et LCFC.

 

Contacts :

Écoulements, Énergies et Environnement (E3)

L’objectif du RNC est de fédérer les compétences d’Arts et Métiers dans les domaines de la mécanique des fluides et des systèmes énergétiques.

Quatre domaines de recherche sont privilégiés : les écoulements multiphasiques et les fluides complexes (par exemple, les fluides internes dans les procédés de fabrication) ; la conversion de l’énergie et les machines tournantes (turbomachines, ingénierie électrique, turbines à vent) ; les phénomènes physiques dans les écoulements et leur contrôle ; et l’énergie thermique et les effets thermodynamiques, pour étudier notamment les transferts de chaleur et les échanges énergétiques.

Le RNC E3 déploie ses travaux en lien avec des groupes industriels de plusieurs secteurs d’activité : l’aéronautique, l’automobile, l’énergie ou encore la santé. Il implique actuellement 50 enseignants-chercheurs et ingénieurs, issus de sept laboratoires de l’école (DynFluid, I2M, IRENav, LAMPA, LML, L2EP et PIMM) et du laboratoire TEMPO de l’université de Valenciennes.

 

Contact : Sofiane KHELLADI

Fatigue

Sous l’effet de contraintes et déformations cycliques, les propriétés locales d’un matériau peuvent être modifiées, avec comme conséquences possibles l'apparition de fissures, menant, à terme, à la rupture de la structure. L’étude du comportement en fatigue des matériaux et des structures est donc un enjeu majeur pour l’industrie, en particulier l’automobile, l’aéronautique, la défense ou l’énergie.

RNC Fatigue a défini plusieurs axes prioritaires de recherche, en réponse aux besoins de partenaires d’Arts et Métiers : parmi elles, on peut citer l'impact des procédés de fabrication et de la microstructure sur la durabilité en fatigue (par exemple le fonderie, forgeage, l'usinage, et de manière croissante la fabrication additive); les effets d'environnement ( milieux vapeur et liquide) ; les polymères chargés, les approches locales ou multi-échelles de la fatigue multiaxiale, et la fatigue à très grande durée de vie.

Les équipes de ce réseau développent des stratégies scientifiques complémentaires et collaborent à travers de nombreux projets dans le cadre de partenariats industriels (contrats directs, FUI, ANR, Région, etc...) avec pour objectifs la compréhension des phénomènes physiques et la proposition de modèles numériques pour le dimensionnement des structures . Le RNC Fatigue permet de répondre à des problématiques complexes faisant appel à des compétences transdisciplinaires.


Plusieurs acteurs de l’industrie s’associent à ces travaux, comme le Cetim (Centre technique des industries mécaniques), ASL, STELIA, SNCF, CEA, Dassault, Airbus, PSA ou Renault.

Trois laboratoires participent aujourd’hui au RNC : I2M, LAMPA et PIMM.

 

Projets en cours :

 

Contact : Nicolas SAINTIER

Formations Interentreprises - Formations courtes

Arts et Métiers s’inscrit dans une longue tradition de promotion sociale par le savoir. Pour confirmer cet engagement et cette volonté de former tout au long de la vie, Arts et Métiers a créé une filiale dédiée « AMTALENTS » organisme de formation certifié Qualiopi par ICPF, qui déploie une offre de formation destinée à des salariés d’entreprise dans le cadre du plan de développement des compétences ou demandeurs d’emploi.

Chaque campus, en fonction de ses spécificités scientifiques et équipements technologiques peut concevoir des contenus pédagogiques spécifiques sur demande des entreprises.

FORMATIONS INTRAENTREPRISES - FORMATIONS COURTES

De nombreuses entreprises font appel aux expertises d’Arts et Métiers pour concevoir et organiser des formations sur mesure intra-entreprises : des dispositifs souples, au plus près des besoins des industriels et des salariés.

Formation DynEO

Le campus d'Aix-en-Provence organise des formations courtes dans les domaines de l’excellence opérationnelle (DynEO).

Ingénierie Durable

L’intégration des dimensions environnementales dans les préoccupations industrielles est aujourd’hui incontournable. Pour y contribuer, le RNC Ingénierie Durable privilégie quatre axes de recherche.

Le premier, orienté sur le produit, est dédié à l’éco-conception : intégration des impacts environnementaux dans la conception de produit ; réflexion sur le cycle de vie, décision et évaluation multi-critères ; définition d’éco-indicateurs et utilisation dans le processus de conception. Les deuxièmes  et troisièmes axes, complémentaires du premier, concernent respectivement les procédés de fabrication propre et le recyclage (en termes de matériaux et de filières). Le quatrième et dernier axe, Habitat Durable réponds aux enjeux de réduction des consommation énergétique des bâtiments, mais aussi aux enjeux matériaux, ceci dans un contexte de changement climatique et d'évolutions des réponses des solutions constructives durables.

Le RNC s’impose comme le partenaire privilégié de plusieurs groupes industriels, notamment dans l’automobile et l’aérospatiale. Il collabore étroitement avec des acteurs du recyclage. 12 chercheurs et ingénieurs de cinq laboratoires sont aujourd’hui impliqués : I2M, LCFC, LCPI, LISPEN et PIMM. Des liens sont noués avec d’autres réseaux d’Arts et Métiers : Écoulements, Énergies, Environnement et Conception et ingénierie numérique et interactions.

 

Contact : Nicolas PERRY

Lasers et fabrication additive

S’appuyant sur des outils de pointe dans plusieurs techniques (fusion sélective par laser ou dépôt de métal direct), le RNC est dédié à la fabrication additive. Il s’agit d’une technologie innovante permettant de fabriquer une pièce à partir de fines couches de poudre de matériaux (métallique, polymère, céramique …).
Les équipes de recherche orientent leurs travaux dans plusieurs directions : l’optimisation des procédés de fabrication additive ; l’analyse physique des interactions entre le laser et la poudre ; les propriétés microstructurelles et mécaniques des pièces obtenues ; les méthodes de conception et de fabrication de nouvelles microstructures innovante

Plusieurs champs d’application sont possibles en R&D, pour le compte de nombreuses industries (transport, énergie, biomédecine, etc.) : dans le domaine des lasers, il peut s’agir de soudage de pièces automobiles ou de traitement par choc-laser de structures aéronautiques. La fabrique additive présente notamment un grand intérêt pour les prothèses et implants. Un projet emblématique, couplant plusieurs disciplines et laboratoires de l’école est le projet FAIR, porté par Air Liquide qui vise à optimiser les microstructures des échangeurs pour augmenter les surfaces spécifiques et le rendement des procédés et d’assurer leur fabrication et le contrôle des pièces obtenues.

Sept laboratoires, répartis sur cinq campus, sont associés aux travaux en fabrication additive : I2M, LAMPA, IBHGC, LCFC, LCPI, LISPEN et PIMM.

 

Contact : Patrice PEYRE

Polymères et Composites

L’étude des matériaux plastiques et de leurs composites est au cœur des recherches du RNC Polymères et Composites. Les travaux portent sur plusieurs volets complémentaires : la caractérisation des propriétés mécaniques, la durabilité (fatigue des matériaux, oxydation, etc.) et la fiabilité ; l’analyse des micro-structures, grâce à des observations microscopiques.

La simulation numérique fait également partie des domaines d’intervention du RNC, ainsi que l’étude des procédés et éco-procédés. Ces différents thèmes impliquent cinq laboratoires (I2M, LAMPA, LEM3, LML et PIMM), associant les compétences de 35 chercheurs et enseignants-chercheurs.

 

Post-graduate en IA

Découvrez l'ensemble des autres diplômes proposés par Arts et Métiers : 

Réussir sa transformation industrielle grâce à un leadership durable

Afin de former les leaders des industries responsables, Arts et Métiers développe une offre de formation complète autant dans les domaines scientifiques et techniques que sur les sujets transverses. Avec le concours de consultants experts dans l’accompagnement aux transformations, par le biais de sa filiale AMTALENTS, Arts et Métiers, propose un parcours de formation à la carte pour accompagner les transformations industrielles dans tous leurs aspects en adoptant une posture de leader. 

L’objectif de ce parcours unique « Réussir sa transformation industrielle grâce à un leadership durable » est de renforcer vos savoirs, vos techniques, vos postures pour exercer pleinement votre rôle de leader d’une transformation industrielle, créatrice de valeur pérenne pour votre entreprise.

Programme de la formation : Ce programme est constitué d’un module inaugural et de 9 modules complémentaires d’approfondissement en option. Il peut être réalisé dans sa globalité ou personnalisé en sélectionnant les modules répondant à votre besoin.

Science de la Conception et de l’Innovation

Tous les secteurs industriels sont concernés par les procédés et les méthodologies de conception. C’est un enjeu particulièrement fort dans certaines activités : l’ingénierie mécanique, les systèmes d’information ou encore l’exploitation de données.

Le RNC Sciences de la Conception et de l’Innovation s’intéresse à l’ensemble des outils, représentations et méthodologies associés à cette thématique. Son objectif est d’établir des modèles des activités, des procédés mais aussi des connaissances (impliquées dans des projets multidisciplinaires). Il vise également à identifier et proposer des représentations intermédiaires, afin d’intégrer des points de vue hétérogènes dans des contextes collaboratifs. Plusieurs thèmes émergents seront abordés par le RNC, comme l’ingénierie digitale ou le management de l’innovation.

Actuellement 17 chercheurs et ingénieurs sont associés au réseau. Ils sont issus de six laboratoires : DynFluid, I2M, LAMPA, LCPI, LCFC et LISPEN .

Surfaces

Le RNC Surfaces conduit des recherches dans trois directions. La première concerne les traitements de surface : par laser, par dépôts, mécaniques, thermiques et thermochimiques. Ces travaux ouvrent la voie à des investigations de traitements combinés, permettant de coupler leurs avantages respectifs. Le second axe est celui des analyses et caractérisations multi-échelles, pour qualifier et quantifier les propriétés de surface. Le RNC se positionne aussi sur la fonctionnalisation des surfaces – notamment l’étude de leurs propriétés fonctionnelles, comme la corrosion, la fatigue ou l’aptitude à la mise en forme.

De nombreux secteurs industriels peuvent bénéficier des travaux du réseau : l’énergie (puissance nucléaire, électricité et éoliennes), le transport et la mobilité, l’environnement ou encore la santé, en particulier la conception de dispositifs biomédicaux.

21 enseignants-chercheurs d’Arts et Métiers, associés à sept scientifiques du CNRS, sont aujourd’hui impliqués. Plusieurs laboratoires sont directement concernés pour leurs expertises en mécanique, matériaux et procédés : LaBoMaP, LAMPA, LEM3, MSMP et PIMM.

 

Contact : Corinne NOUVEAU

Usinage

Les thèmes principaux du RNC Usinage concernent les problématiques liées à l’usinage global des pièces mécaniques : l’usinabilité des matériaux métalliques difficiles (alliage réfractaires, matériaux traités thermiquement) ; la modélisation de la coupe à haute vitesse ; les procédés de coupe assistée ; l’usinage multi-axes et les surfaces complexes ; et l’usinage de précision.

Les travaux menés dans le cadre du RNC Usinage trouvent des applications dans plusieurs secteurs industriels : le domaine biomédical, l’énergie, l’aéronautique et le spatial, le transport et la défense.

Le RNC est aujourd’hui composé de 73 personnes, dont 26 enseignants-chercheurs. Il s’appuie sur leurs compétences en recherche, en pédagogie et en transfert de technologie. Six laboratoires de recherche sont impliqués : I2M, LaBoMaP, LAMPA, LEM3, LISPEN et MSMP

UpperCut noue également des partenariats avec plusieurs pôles de compétitivité, comme Aerospace Valley, des organismes de recherche et des réseaux scientifiques et technologiques.

 

Contact : Gérard POULACHON

VAE - VALIDATION DES ACQUIS D'EXPÉRIENCE

Forte d’une longue tradition de promotion sociale, l'école Arts et Métiers s’est engagée dans la voie de la validation des acquis de l’expérience dès 2005.Toute personne ayant des compétences liées au diplôme choisi peut ainsi demander une VAE pour obtenir ce diplôme ou un titre en lien avec son activité et son expérience professionnelle. L'ensemble des diplômes Arts et Métiers peuvent faire l'objet d'une VAE.

La validation des acquis de l’expérience n’est pas une simple équivalence mais bien une démarche pour obtenir un diplôme correspondant à son expérience professionnelle.

VAP - VALIDATION DES ACQUIS PROFESSIONNELS

Pour suivre une formation d’Arts et Métiers, il est possible de faire valoir ses acquis professionnels pour remplir toutes les conditions requises lors de l’inscription au cursus choisi.

Sous certaines conditions, la validation des acquis professionnels (VAP) permet d’obtenir une dispense des prérequis exigés à l’entrée en formation, et/ou une dispense d’une partie de la formation sur la base des acquis professionnels évalués par un jury habilité.

Dernières actualités

Retrouvez toutes les informations sur la rentrée de l'année universitaire 2024-2025 pour chaque campus & instituts Arts et Métiers ! 

Actualité, Formations

Odyssée, fondée en mai 2023, est une association du campus aixois qui offre aux étudiants des expériences pour développer leur autonomie et créer des souvenirs inoubliables, en pleine nature.

Actualité, Vie étudiante

Le challenge sportif Les Grandes UAI (pour Union Athlétique Inter-gadzarique) a rassemblé cette année plus d’un millier d’élèves-ingénieurs venus des 4 coins de France, sur le campus d’Aix-en-Provence.

Formations, Vie étudiante

Du 9 au 16 juin, le campus de Châlons-en-Champagne a accueilli le hackathon Low-Tech, un événement marquan

Actualité, Innovation